Fils d’Antigone – Irène Cohen-Janca

51qbe2ni3zl-_sx195_

Un récit court et intense. Il raconte Nat qui a perdu son père et qui s’oppose à sa famille entière et surtout sa mère. Il ne veut pas que son père soit incinéré.
Il en est convaincu, il ne sais quelle force l’anime, mais il le sent. Ce n’est pas la volonté de son père, il doit trouver les arguments. Il essaie tout ce qu’il peut, tout ce qui lui vient, il fait souffrir sa mère, il devient violent, l’ombre de lui-même. Mais il va finalement réussir d’une manière inattendue, le salut vient de Stella la petite amie, fidèle et soutien inconditionnel qui va l’aider dans sa quête.
C’est magnifiquement écrit, tout en pudeur. Le deuil d’un adolescent, ce n’est pas un sujet facile, c’est écrit d’une manière sensible, très fine. Pas de pathos, on n’est pas mal à l’aise face à cette douleur.
J’ai beaucoup aimé ce texte, la référence à Antigone très actuelle, la sensibilité du récit. Une belle lecture jeunesse. Peu de mots pour décrire ce que j’ai ressenti, mais celle-ci a été très riche.

A lire pour découvrir Antigone revisitée, pour lire une histoire familiale lourde de sens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s