Publié dans Les livres qui apprennent

Le théorème du perroquet – Denis Guedj

41cjuwyf2xl-_sx210_

C’est l’histoire d’une famille recomposée de manière très originale, il y a Perrette l’employée-libraire, M. Ruche le propriétaire invalide, qui s’apparente au grand-père, Max, le fils de Perrette, sourd qui se révèle être son fis adoptif et les deux jumeaux dont la naissance est un mystère. Ces personnages originaux reçoivent deux cadeaux : la bibliothèque d’un ami de M. Ruche que l’on retrouve mort dans sa maison incendiée et un perroquet, rebaptisé Nofutur et sauvé de trafiquants par Max.

Bref, c’est un joyeux capharnaüm dans cette maisonnée. Ils se mettent en quête d’un mystère, Grosrouvre qui a envoyé la bibliothèque affirme avoir résolu la conjecture de Fermat, mais il n’a rien publié, il n’a laissé que deux lettres et des indices.

Clairement, il faut être curieux d’apprendre ou de revoir des notions mathématiques, allergiques aux maths : s’abstenir car vous ne tiendrez pas les 650 pages du roman. En effet, le récit alterne avec des exposés mathématiques, mis en scène, donc rien d’insurmontable à la lecture. On revoit avec les personnages : Thalès, Pythagore, Euclide, Archimède, Fermat, Euler…. et tous ceux qu’on ne connaît pas mais qui ont fait d’importantes découvertes. Ce n’est pas seulement leurs découvertes mais aussi leur personnalité, leur vie qu’on découvre.

C’est un ouvrage de vulgarisation très intéressant, bon l’intrigue se termine un peu en eau de boudin… Cela nous tient un peu en haleine… mais pas de grandes révélations à la fin, c’est même un peu abracadabrantesque. Bon, ce qu’il faut retenir c’est cette mise en scène sur les mathématiques, car on sent que c’est l’objectif de l’auteur, mettre en scène les mathématiciens, les faire connaître.

Autant dire que j’ai tout de même adoré ce roman, j’ai appris plein de choses intéressantes, il faut se concentrer un peu pour certaines démonstrations mais dans l’ensemble c’est assez plaisant de se souvenir de notions du collège et découvrir des enjeux intéressants.

A lire pour apprendre, pour les curieux qui ont envie d’élargir leur horizon !

Publicités

2 commentaires sur « Le théorème du perroquet – Denis Guedj »

  1. J’avais beaucoup aimé. J’avais ensuite noté Zéro mais je n’ai pas eu l’occasion de le lire. Tu me fais penser que je devrais relire cet auteur, malheureusement disparu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s