Publié dans J'ai bien aimé

Les petites chaises rouges – Edna O’Brien

41furyqzg2l-_sx210_

Je ne connaissais pas cette auteure, je suis tombée sur ce livre par hasard à la bibliothèque, le titre m’a intriguée et la quatrième de couverture m’a convaincue.

C’est l’histoire d’un petit village en Irlande, où Vlad s’installe en tant que guérisseur. Tout le monde est un peu méfiant, face à ce genre de personne, mais il va finir par s’intégrer dans cette petite communauté. Même s’il semble étrange parfois, un peu agressif et a un avis tranché sur certaines choses, Fidelma, femme mariée tombe néanmoins sous le charme. L’idylle ne va pas durer.

Vlad se fait arrêter comme un dangereux tortionnaire en ex-Yougoslavie, il va être jugé au tribunal de La Haye. Cela on le sait dès le début car le roman commence sur l’explication du titre et le souvenir des morts tués pendant les bombardements. Cependant, l’histoire prend un autre tournant pour Fidelma. Une histoire tragique, cette femme doit alors se reconstruire loin de tous à Londres. Une vie qui ne s’avère pas facile et le souvenir de cet amour qui la hante.

Une histoire qui mêle histoire personnelle et grande histoire, où l’on voit que rien n’est simple dans la vie, que l’on ne tombe pas amoureux comme on le veut, cale ne se commande pas. Difficile de juger Fidelma, même si les victimes de cette guerre vont vite le faire, ils ne peuvent s’en empêcher.

C’est une histoire très sensible, beaucoup d’épreuves et d’émotions attendent notre personnage féminin, ce serait presque le cycle d’une histoire d’amour banale avec la rencontre, l’idylle et la rupture, mais le contexte est différent, son destin va changer à cause de cet homme, elle est contrainte elle-aussi à l’exil, étrangère en Grande-Bretagne, c’est à côté de l’Irlande certes, mais c’est un choix contraint, elle n’est nulle part chez elle, même si elle rencontre des gens parfois bienveillants.

Une belle histoire, le style est parfois particulier, j’ai eu la sensation de devoir relire plusieurs fois une ou deux phrases pour comprendre. Mais cela n’enlève rien à ce roman que j’ai trouvé très fort.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s