Et je danse aussi – Anne-Laure Bondoux / Jean-Claude Mourlevat

41mkp19ncll-_sx210_

Un livre qui me tentait depuis longtemps, enfin je l’ai lu ! Je l’ai beaucoup apprécié, j’avais besoin de lire quelque chose d’un peu léger, pari réussi.

Il me semble que le livre a eu pas mal de succès, au moins sur les blogs je l’ai vu souvent quand il est sorti, les critiques étaient mitigées, mais mon avis est plutôt très positif. Il ne faut pas s’attendre à un bouleversement incroyable, mais on passe un bon moment et la construction du récit est assez bien faite car au tiers on ne peut plus le lâcher.

J’en viens donc à l’histoire : une femme envoie une grosse enveloppe avec son adresse mail au dos à un écrivain célèbre qui a obtenu dans sa carrière le Goncourt mais qui aujourd’hui est en panne d’inspiration. Une correspondance va se nouer entre les deux personnes, une correspondance de plus en plus complice mais qui se complique aussi par l’arrivée d’une révélation et surtout le mystère de la grosse enveloppe qui se lève.

Au départ, la correspondance semble presque anodine et on pourrait le dire un peu gnan-gnan… Mais finalement, rebondissement, le mystère s’épaissit autour de cette jeune femme qui écrit et l’intrigue prend de l’ampleur. L’écrivain mène son enquête de son côté, et comme on suit toute sa correspondance, les indices sont savamment distillés dans le livre.

On ne s’ennuie pas avec ce petit roman épistolaire, on savoure même certains passages assez drôles, c’est un roman qui donne le sourire, l’écrivain fait figure d’un optimisme incroyable, il incarne la figure du pardon, et derrière des thèmes réels : comment reconstruire sa vie quand tout est détruit, on a toujours l’espoir, le hasard qui fait bien les choses. On ne cherche pas à être dans le réalisme, tout semble un peu gros transposé dans la vie réelle, mais rien n’est incohérent, on se laisse prendre au jeu.

Bref, un joli roman, une pause parfaite entre des lectures plus sérieuses, qui demandent plus de concentration, une lecture de printemps parfaite et agréable.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Et je danse aussi – Anne-Laure Bondoux / Jean-Claude Mourlevat »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s