Les loups à leur porte – Jérémy Fel

41zlybgxt3l-_sx210_

Avant cette lecture, je m’attendais à un thriller, mais après l’avoir terminé, je peux garantir que je ne m’attendais pas à cela. Un vrai sentiment de malaise m’a parcouru tout au long de ce roman, un roman très noir, très cruel. Evidemment, c’est ce qu’on attend d’un thriller, mais là il faut dire que c’était décuplé.

J’ai donc beaucoup aimé cette histoire qui commence aux Etats-Unis dans une maison perdue dans un champ de maïs, on sent tout de suit que quelque chose de terrible va se produire, mais déjà le premier chapitre se clôt sur une surprise, un rebondissement cruel incroyable. Et le roman est lancé. Chaque chapitre est l’occasion de découvrir un nouveau personnage, on va en France, en Angleterre, en Californie, l’Idaho… Tout est relié, et il faut attendre la fin pour voir comment chaque personnage est relié à un au autre ou en croise un autre qu’on n’attendait pas.

De ce fait le jeu des points de vue est très important dans ce roman choral, car une histoire insignifiante au début, prend tout son sens dans un autre chapitre, vu par un autre personnage. Il y a tout de même une histoire principale qui nous fait espérer que tout ne se terminera pas mal, car chaque histoire révèle son tueur et chacun rivalise de cruauté. On s’attache donc à Mary Beth qui revient dans plusieurs chapitres et on suit son histoire avec beaucoup d’appréhension.

Je trouve cependant qu’on trouve beaucoup de tueurs dans cette œuvre, certes dans un thriller, rien de plus normal, mais là on a l’impression qu’on en croise à chaque coin de rue, qu’un personnage en croise plusieurs au cours de sa vie, tel un aimant à tueur. C’est une sensation étrange, car si on peut avoir un psychopathe, quelle probabilité d’en croiser un deuxième. Cela alimente peut-être l’idée du roman, la manière dont on construit sa personnalité, entre ce qui nous vient du passé, ce qu’on cherche à enfouir, ce qui surgit malgré nous. Il suffit d’un déclic, d’une mauvaise interprétation. Dans tous les cas, les personnages de l’auteur sont très machiavéliques.

Je trouve que c’est très réussi, visiblement il s’agit d’un premier roman, waouh ! On prend une claque. Je ne l’ai pas lâché même si franchement, l’histoire me mettait mal à l’aise.

A lire pour frissonner, mais ne pas avoir peur d’un roman très noir, très cruel.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les loups à leur porte – Jérémy Fel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s