Publié dans J'ai adoré

Les prépondérants – Hédi Kaddour

bm_cvt_les-preponderants_1040

C’est l’histoire de quelques personnages : Raouf et Rania, les tunisiens, les Français : Gabrielle, la journaliste et Ganthier le colonialiste, enfin le groupe d’américains qui arrivent à Nahbès pour tourner un film : Kathryn et Neil. Voilà de quoi bouleverser le quotidien et de changer les rapports de force ! L’arrivée des américains dérange notamment le cercle des Prépondérants qui avait la main mise sur tout ce qui se passait et constitue l’élite de la ville.

Le roman raconte comment se rencontrent ces personnages, comment les liens vont se tisser entre eux et tout cela se passe avec tout le poids des préjugés de chacun, leur culture aussi. Les destins de ces personnages se croisent et chacun va changer au contact de l’autre. Le voyage en Europe que les personnages vont effectuer va de nouveau redistribuer les cartes, chaque personnage va de nouveau évoluer et voir les choses sous un regard nouveau. Ce qui est vraiment intéressant dans ce roman c’est que les personnages ne sont pas des individus qui sont maîtres de leur vie, ils sont déterminés par des contingences extérieures : la politique et la société vont les pousser à agir malgré eux et les enfoncer dans leur position.

Au-delà des thèmes du colonialisme, du communisme, du poids des traditions, l’auteur dépeint des personnages qui finalement ont du mal à se rencontrer véritablement même s’ils se côtoient, on assiste à des moments de colère, de doute, de rancœur et c’est toute la nature humaine qui alors défile sous nos yeux. Il s’agit aussi pour l’auteur de dépeindre une époque, on rentre dans ce roman avec douceur, on se laisser bercer. Et ce que j’ai préféré dans l’écriture, ce sont des moments de tension disséminés dans le roman, où tout nous semble soit acquis, soit impossible à se réaliser et d’un moment à l’autre l’auteur nous a trompé et par le biais d’une petite phrase nous renverse la situation. Je trouve cela assez magistral.

J’ai trouvé l’écriture également très envoutante. Au départ, j’ai cru que je n’allais pas accrocher car le rythme est assez lent, le temps que tout se mette en place. Mais finalement l’écriture nous transporte dans un ailleurs quelque peu vieilli, des années 1920, mais tellement charmant. Et ce que je préfère dans ce roman c’est le mystère, ce que je ne révèlerai pas ici mais une question reste en suspens, la fin du roman ne vient pas nous éclairer et nous laisse non pas un goût d’inachevé mais une vraie leçon de vie…

Ce roman a été pour moi un petit bijou de littérature, j’ai savouré chaque mot.

Publicités

Un commentaire sur « Les prépondérants – Hédi Kaddour »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s