Publié dans Les livres qui apprennent

HhhH – Laurent Binet

41npgmshovl-_sx210_Un livre que je devais lire depuis un moment, il traînait dans ma bibliothèque, l’adaptation filmique sort au cinéma, il était temps de voir ce qu’il en est de ce livre dont j’avais beaucoup entendu parler à sa sortie autant en bien qu’en mal.

L’histoire : L’essentiel se passe en Tchéquie sous l’Occupation, l’auteur nous explique comment la situation de la Tchéquie si particulière va accueillir contrainte celui qu’on craint Heydrich, le bras droit d’Himmler. Un attentat est fomenté contre lui.

L’auteur analyse les sources de cet événement, le portrait d’Heydrich est disséqué : sa personnalité, sa famille, sa montée au pouvoir. On comprend aussi toute la géopolitique de l’époque, je trouve que l’auteur a été assez complet. On découvre aussi les trois personnages principaux, les parachutistes qui ont pour mission de tuer Heydrich.

J’ai beaucoup aimé ce roman, j’ai littéralement avalé les cent dernières pages, j’étais complètement aux prises avec l’Histoire, je voulais connaître le dénouement de cet épisode. Soit dit en passant, je ne connaissais rien de cette période de l’Histoire en Tchéquie, j’exagère peut-être un peu, mais ce qu’on connaît de la Seconde Guerre Mondiale en France, se concentre sur le front de l’Ouest, j’ai peu lu sur l’Europe de l’est. J’ai donc appris énormément de choses. Des choses tragiques, la résistance n’est pas un acte anodin et il faut beaucoup de courage à ces personnes auxquelles l’auteur veut rendre hommage.

La particularité de ce roman, c’est qu’il se veut un roman historique où l’auteur explique toute sa difficulté à respecter l’histoire et l’envie que l’on peut avoir à romancer ce que l’on ne connaît pas. En effet, il manque toujours les détails, les dialogues dans une histoire, l’auteur ne peut prétendre à la vérité historique, il cherche à coller à cette vérité, mais il fait part de ses doutes, de ses errances, de sa difficulté à écrire certaines scènes. Le récit est donc ponctué de ces apartés avec le lecteur. L’auteur fait aussi référence à d’autres ouvrages traitant du même sujet.

Je comprends qu’on puisse être quelque peu dérouté, les premières pages m’ont un peu surprises des chapitres très courts, donc des interruptions permanentes dans le fil du récit. Mais petit à petit, je m’y suis habituée et j’ai trouvé cela très intéressant, on a l’impression que l’œuvre se fait sous nos yeux, que l’auteur partage son journal d’écriture, que certains chapitres n’ont pas été retouchés. Je trouve cela assez original de nous laisser penser que l’œuvre n’est qu’une ébauche, qu’elle ne sera jamais parfaitement ce que l’auteur voulait en faire.

Ce roman alterne avec des réflexions historiques et littéraires qui en font un roman très particulier, très intéressant. J’ai vraiment adoré !

A lire pour découvrir un pan de l’histoire tchèque, pour voir un roman en train de se faire.

Publicités

2 commentaires sur « HhhH – Laurent Binet »

    1. J’hésite un peu aussi car contrairement au roman, ce que je peux comprendre car c’est moins facile à mettre en scène, c’est davantage l’histoire qui va être au centre de l’attention, exit, les réflexions de l’auteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s