Publié dans J'ai adoré

Le roi n’a pas sommeil – Cécile Coulon

cvt_le-roi-na-pas-sommeil_7099 Je continue ma découverte de cette auteure, après Le cœur du Pélican, je continue avec Le roi n’a pas sommeil, un roman récompensé par le Prix Mauvais Genres France Culture en 2012. J’ai beaucoup entendu parler de Trois saisons d’orage, alors j’ai décidé de me lancer avec deux livres, et autant le dire tout de suite, je relirai cette auteure.

L’histoire, c’est celle de la famille Hogan, William qui travaille toute la journée, Mary, sa femme qui l’attend à la maison puis quelques années après leur mariage arrive leur fils Thomas. On revient sur le passé de cette famille pour comprendre pourquoi et quand tout a basculé dans cette famille, jusqu’au drame qu’on perçoit dès le début.

Pas de grand rebondissement dans ce roman, c’est essentiellement un livre d’ambiance, pesante parfois, lourde, cette famille est un peu hors norme, les hommes notamment ont un côté sombre, une âme très noire contre laquelle ils tentent tant bien que mal de lutter. Ce qui fait le sel de ce roman, c’est justement l’atmosphère. Tout commence avec la description de la maison et de la propriété dans la forêt. Lieu qui ne peut être anodin, qui cache beaucoup de mystères, qui crée dans l’inconscient du lecteur une atmosphère particulière. Le portrait des personnages vient compléter le tableau, beaucoup de comparaisons avec les animaux, pour les deux personnages principaux.

On s’y croirait, j’ai été transporté dans ce village, dans cette maison au cœur de la forêt, on croit que tout pourrait s’arranger à tout moment, mais dès le début on sait comment cela finira, on s’attend au pire. Tout le roman est construit autour de cette tension. A la fin, on est presque soulagé, car plus le roman avançait plus je m’attendais à un dénouement terrible. Alors, il l’est mais il n’est pas celui auquel je m’étais préparé. De ce fait je n’ai pas lâché le roman, je l’ai lu en vingt quatre heures…

Le lecteur est pris dans cette famille qui ne peut échapper à un destin terrible malgré tous les efforts de la mère. Cela pourrait être le message du roman : une tragédie contemporaine, ce n’est pas juste une histoire familiale, je trouve qu’on assiste à une véritable confrontation entre notre part sombre et de lumière, bien évidemment poussé à l’extrême dans le roman, mais je trouve que le roman sert de catharsis au lecteur, de purification, une manière de se dire qu’on peut céder facilement à ce qu’il y a de plus noir en nous, que l’on peut tenter de lutter, mais qu’échapper à ce que l’on est ce n’est pas si facile.

J’ai adoré ce roman pour son ambiance, pour ce qu’il avait selon moi comme message à délivrer. Une écriture que je trouve toujours autant travaillée et aussi riche que lors de ma première lecture de l’auteur.

 

Publicités

5 commentaires sur « Le roi n’a pas sommeil – Cécile Coulon »

      1. Trois saisons d’orage est celui qui est le plus chroniqué sur les blogs en tout cas, mais ça ne veut pas forcément dire que c’est son meilleur roman…en tout cas il est aussi dans ma liste !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s