Publié dans Les livres sympathiques

La pelouse de camomille – Mary Wesley

10739_806750.pjpegLa pelouse de camomille c’est l’histoire de Calypso, Polly, Sophy, Oliver et Walter qui se retrouvent comme chaque été pour profiter de la maison de leur oncle et tante Helena et Richard dans les Cornouailles, ils y retrouvent les jumeaux, amis du village. Tous apprécient le charme du paysage et quel plaisir de se retrouver pour discuter sur cette pelouse qui fleure bon la camomille. C’est un moment d’insouciance et de liberté, car la guerre approche et va à jamais rompre le charme de ces instants.

Pourtant la vie continue, on va retrouver nos héros entre les Cornouailles et les bombardements londoniens, ils vont essayer de vivre, de survivre et surtout de se construire chacun devenant des adultes. C’est un roman rafraîchissant car les personnages sont loin des conventions britanniques, ils sont pleins de vie et comptent bien en profiter, ils sont volages, peu sérieux mais pourtant ils font des choix qui vont souvent transformer leur vie.

Ce sont des personnages attachants et le roman présente le tout comme une saga familiale et historique, la guerre est en arrière fond et on pourrait presque dire que le thème est traité avec beaucoup de légèreté, malgré quelques piqûres de rappel qui ramènent les personnages mais surtout le lecteur à la réalité de l’époque. La narration oscille entre le passé des années 39-45 et le temps présent de la narration environ trente ans plus tard où le lecteur découvre peu à peu quels choix les personnages ont faits, quelle vie ils ont menée. C’est d’ailleurs parfois assez triste de voir comment certains passent à côté de leur vie, d’autres assument complètement leurs choix, mais d’une certaine manière tout le monde a des comptes à rendre, et la vie laisse des traces : amertume, secrets, non-dits, amour aussi et heureusement.

C’est donc un roman résolument optimiste, l’écriture est légère, il ne faut pas chercher les conventions dans ce roman, il n’y en a pas, d’ailleurs cela permet de lire un roman très frais, idéal pour déconnecter, pour se laisser surprendre par l’auteur, car elle réserve au lecteur des rebondissements toujours inédits au fil du roman. Le tout n’en reste pas moins touchant.

A lire pour déconnecter, pour retrouver un monde libre, faisant fi des préjugés, où l’idéal de vie est l’insouciance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s